Expérience personnelle, conclusions personnelles

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres catégories.
Avatar de l’utilisateur
Lnanau
Vice Amiral
Messages : 2607
Inscription : sam. nov. 21, 2009 5:30 pm
Localisation : Grivegnée
Contact :

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par Lnanau »

Monkey D a écrit :bah déjà mes condoléances même quelques années après à ceux qui ont perdu un être cher...Enfin pour Lnanau je pense l'avoir déjà dit ou alors pensé mais pas eu l'occasion de le dire >_>...
Je te rassure tu l'avais dit ;)
Merci aux autres pour leur témoignages aussi. C'est le seul post que je lis entièrement désormais ;)

Un être cher est un être cher qu'il soit animal ou humain. On peut très bien s'en foutre d'êtres proches et être touché pour ceux qui semblent éloignés.

Allez une anecdote sur le fait d'être noir. Entrant en primaire (CM2 ? (6 ans)), j'ai rencontré un noir dans la classe ... première fois (hé oui j'habitais la campagne). Je rentre à la maison et je crie "Maman maman y en a un qui ne se lave pas en classe".
Comme quoi effectivement à cet age là tu inventes pas mal de chose pour l'inconnu. Le problème c'est quand les parents disent quelque chose sur une chose inconnue, l'enfant le prend comptant et le répète.
Du pixel et des frites - retro gaming # Team Ecsite : Parodies de One Piece # Mon Blog
Image
Dans les capitaines, je suis Moria ... trop sympa les gars :/

Avatar de l’utilisateur
canard de feu
Sergent
Messages : 601
Inscription : sam. mars 07, 2009 6:06 pm
Localisation : reims
Contact :

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par canard de feu »

Passons aux bonnes choses, moi le truc qui a changé ma vie c'est ça:
http://www.youtube.com/watch?v=D21FEn8ixgI
et puis ça:
http://www.youtube.com/user/aidomusic#p ... NaAGEnfET0

et croyez moi c'est pire que la drogue, une fois sur scène c'est comme si tous les repères habituelles se dérobaient!
Edit, j'ai été un peu sommaire, je vais essayer de développer.
Avant de monter sur scène je ne bois rien d'autre que de l'orangina par contre je chie littéralement dans mon slip. Je me demande ce que je fous là et pire que tout je me mets à stresser sur mes paroles(que personne ne comprend faute d'une sono suffisante...), sur les pains, enfin bon j'ai le trac et pas qu'un peu y compris comme dans les vidéos quand nous jouons devant une vingtaine de personnes à tout casser. Je deviens ignoble et cassant dans les trois minutes avant le début du concert(j'essaye de me soigner, je suis juste antipathique désormais) et complètement autiste dans les trente dernières secondes. Le premier coup de grosse caisse est déterminant, si ça se passe bien j'ai l'esprit qui se retourne et c'est tout de suite comme une sorte de transe et je n'ai plus grand chose à faire. Ça c'est 90% des concerts.
Et puis, il y a les dix pour cent de concert organisés par des association d'étudiants en écoles de commerces à des fins caritativo-action-co de fin d'année où invariablement on ne te donne même pas un sandwich, tu dois faire ton son sans sondier et où on te traite comme de la merde. Ceux là néanmoins tu peux quand même y prendre le plaisir que tu prends en répétition mais rien à voir.
C'est bizarre et pas évident à traduire en mot ce que j'appelle ma transe, en gros c'est comme si les paroles et la musique me submergeaient pour s'extérioriser vers les gens. Je ne pense plus.
Enfin ce n'est vraiment pas évident à retransmettre mais on touche un truc essentiel, collectif, il me semble.
coin coin fire fire coin coin! Tremble le canard de feu est enfin là!

Avatar de l’utilisateur
moreeg
Colonel
Messages : 1789
Inscription : lun. mars 06, 2006 1:30 pm
Localisation : Paris

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par moreeg »

"Transe". C'est le mot auquel j''ai pensé en voyant la vidéo. Sans connaître, j'ai toujours vu les musiques Punk et Metal comme des chansons un peu "maléfiques" on va dire (par cliché), dans l'apparence du moins. Peut être à cause de cet état de transe justement mais je n'ai jamais pris la peine d'écouter les paroles.

Éclaire moi, quand tu écris tes textes, de quoi est-ce que tu parles? Est-ce que tu les écris dans le but de t'extérioriser aussi ou est-ce que c'est seulement la scène qui te fait ça indépendamment de tes textes?

Avatar de l’utilisateur
canard de feu
Sergent
Messages : 601
Inscription : sam. mars 07, 2009 6:06 pm
Localisation : reims
Contact :

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par canard de feu »

Pour les textes c'est un peu spécial en fait je fonctionne par spectacle chaque chanson est inclue dans une histoire où se mélange partie théâtrale avec des acteurs et les chansons un peu comme une comédie musicale. Le premier spectacle parlait d'un homme qui devient fou et fini par tuer sa compagne et je traitais au travers des chansons les écueils qui l'avaient conduit à la folie. Le deuxième parlait d'une erreur judiciaire aux USA et sa conséquence fatale. Le troisième plus gai était une espèce de politique science fiction autour de Lénine et Trotsky. Et le quatrième traitait de misère sociale.
Ensuite dans les bistrots on panache les chansons pour faire des concerts plus classique juste avec les chansons. J'ai donc des chansons avec un sens qui me touche et je pense que l'extériorisation ce fait dans l'equilibre entre effet de la scène et sens de ce que je veux dire
En exemple le quatrième spectacle en entier:
http://www.dailymotion.com/video/x6ma17 ... u_creation
coin coin fire fire coin coin! Tremble le canard de feu est enfin là!

Avatar de l’utilisateur
moreeg
Colonel
Messages : 1789
Inscription : lun. mars 06, 2006 1:30 pm
Localisation : Paris

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par moreeg »

C'est assez original au théâtre, et moins hardcore que ça paraît alors niveau paroles. Je faisais du rap, je continue un peu de temps en temps et j'ai toujours avancé puis reculé sur ce plan puisque ça n'est pas une passion assez forte pour que je ferme les yeux sur les mauvais côtés qu'il renferme. La plupart des rappeurs sont des menteurs qui se vantent du mal qu'ils font, ou ne font pas pour le coup, et rares sont ceux qui écoutent les paroles lorsque ça vaut le coût.

Puis je suis un peu resté bloqué sur le rap d'avant 2000, "Ideal J", "Lunatic", "La cliqua" etc... C'étaient des textes qui avaient du sens la plupart du temps contrairement à maintenant où les gens bougent la tête sur des phrases plus que douteuses.

Du coup j'ai perdu la motivation, et puis je le cache car je n'en suis pas très fier, ça fait ressortir des côtés de ma personnalité qui ne me plaisent pas plus que ça et j'ai l'impression que ça me ralentit plus qu'autre chose.

Izouvou
Empereur
Messages : 1347
Inscription : dim. mai 04, 2003 12:03 pm
Localisation : Sous la pluie

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par Izouvou »

Puisque nous sommes dans les expériences pas bien gaies, rajoutons en une couche.

il y a quelques années, la veille de la rentrée, je reçois vers 7h du matin un coup de fil de mon père en larmes. Ma grand mère avait la veille voulu changer l'ampoule de l'entrée et était tombée de la chaise sur laquelle elle était grimpée. Comme elle était sous anti-coagulant depuis des années, son sort était déjà scellé. Mon grand père l'avait emmené à l'hopital après la chute mais ils n'avaient rien detecté de particulier. Le soir, elle lui dit qu'elle préfère rester un peu assise dans le fauteuil car c'est dans cette position qu'elle a le moins mal. En pleine nuit mon grand père se lève pour voir comment elle va, mais il la retrouve froide, du sang sortant de sa bouche suite à une hémorragie interne. A cause des anti-coagulants, il n'y avait plus rien à faire, elle était condamnée. Elle est morte dans l'après midi. Juste pour une foutue ampoule.

Personne dans la famille n'a pu lui faire ses adieux, elle est partie, comme ça, d'un coup, brutalement. Tellement brutal qu'on ne s'y est toujours pas vraiment fait, des années après. Mon père continue régulièrement de dire qu'on va rendre visite à ses parents au lieu de ne parler que de son père, et je continue régulièrement de rêver qu'elle n'est pas vraiment morte, qu'en fait elle était hospitalisée depuis des années et qu'elle vient juste de sortir de l'hopital.

Et je ne peux m'empêcher d'avoir plein de regrets. Parce que je n'ai pas pu lui dire au revoir, parce que je ne lui ai pas dit à quel point je l'aimais et l'admirais. Parce que j'aurais voulu savoir tellement de choses sur elle, et que c'est une fois qu'elle a disparu que je me rends compte que je n'ai jamais pris le temps de lui demander de me raconter sa vie.

Et histoire de raconter quelque chose d'un peu plus gai (encore que le contexte ne l'est pas vraiment), je repense à mon arrière grand père mort à l'âge de 102 ans. Je l'avais toujours connu limite hyper actif, avec une soif de vie et une curiosité insatiables. Et puis un jour, quand son corps a commencé à le trahir, à l'empêcher de bouger comme il le voulait, il en a eu assez. Il n'avait plus le gout de vivre, il n'avait plus gout à rien. Et il avait honte qu'on le voit dans cet état, qu'on le voit dans son fauteuil roulant, incapable désormais de se prendre en charge lui même. Finalement, le jour où il est mort, j'ai été soulagée, presque heureuse pour lui qui n'en pouvait plus de vivre.

Et pour finir, la touche "perception des couleurs de peau des enfants". A l'école maternelle, ma meilleure amie était noire. Enfin ça n'avait aucune importance, parce que moi je ne saisissais pas trop le concept de couleur de peau. C'était ma meilleure amie, et c'était tout, je ne voyais pas de différence entre elle et moi. Et quelques années plus tard, en voyant une photo de classe de l'époque, j'ai vu pour la première fois sa couleur de peau. Et je me suis dit "tiens, elle était noire ?" Je ne sais pas à quel moment j'ai perdu ma vision d'enfant innocente, qui ne fait aucune différence, mais ça m'a fait tout drôle de voir que désormais, je pensais en terme de couleur sans m'en rendre compte, que je différenciais sans le vouloir là où avant je ne différenciais pas.

Avatar de l’utilisateur
Third_Eye
Capitaine Corsaire
Messages : 5231
Inscription : dim. sept. 25, 2005 6:19 pm
Localisation : Six Feet Under
Contact :

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par Third_Eye »

L'histoire de ton arrière-grand-père me fait penser à celle de mon arrière-grand-mère qui a vécu quelque chose d'assez proche.
Jusqu'à ses 95 ans, elle avait une patate de fou. Elle vivait seule depuis très longtemps en plein centre-ville de Bordeaux, faisait des kilomètres chaque jour pour aller voir des amis ou faire ses courses. Une femme très active avec une grande joie de vivre.
Puis un jour, elle a glissé dans sa baignoire et s'est cassé quelques côtes. Du coup, elle a été obligé d'aller dans une maison de retraite car sa mobilité en a été réduite de beaucoup. Et là elle s'est laissée mourir tout simplement.
Elle avait toujours dit qu'elle ne voulait jamais finir dans un hôpital ou quoi que ce soit qui pouvait y ressembler car sa sœur jumelle y était morte une dizaine d'années auparavant. A ce moment, nous n'avions pourtant pas eu le choix mais faisions tout pour la voir aussi souvent que possible. Ma grand-père, sa fille donc, ou ma mère allait la voir presque tous les jours. Mais cela n'a pas suffit.

Plus que son corps, c'est sa volonté qui avait reçu un coup fatal. Elle n'y a tenu que quelques mois.
[url=http://www.cryptoseries.fr][img]http://www.cryptoseries.fr/images/banniere_crypto.gif[/img][/url]

Avatar de l’utilisateur
blb
Moussaillon
Messages : 89
Inscription : mer. mai 23, 2007 10:54 am

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par blb »

J'aime l'histoire et j'ai un gros regret, ne pas avoir eu le courage de demander à mon grand père de me raconter "la guerre".
Il est mort tard 96ans, lorsqu'il est mort je savais qu'il avait été prit dans la poche de Dunkerque, et qu'il avait dû fuir en Angleterre. (lire "Week-end à Zuydcoote")
A son enterrement, d'anciens combattants viennent, nous récupérons ses médailles, qu'il n'affichait jamais. Et là, qu'apprend on ?
Il avait été re-parachuté en France, et est devenu résistant dans la police parisienne... GRRRRR !!!!!!
Quel imbécile je fus de n'avoir jamais osé lui demander de me raconter sa guerre... aucun film ne pourra remplacer ce témoignage d'une valeur inestimable...
Aujourd'hui je pense avoir perdu un trésor...je ne voulais pas l'embêter, car il n'en parlait jamais, comme un souhait d'oublier peut être.
J'aurai dû l'embêter ! ne faites pas la même erreur que moi si vous avez dans votre famille des gens de ce calibre, embêtez-les!

Portgas D.Corona
Colonel
Messages : 1642
Inscription : mar. juin 10, 2008 9:54 pm

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par Portgas D.Corona »

Bon , pour commencer , toutes mes condoléances à ceux qui ont perdu un être cher , je sais ce que c'est j'ai perdu mon grand-père il y a 4 ans. Bizarrement , je n'ai pas été affecté plus que ça , serais-je un monstre? =s
Mais mon histoire n'est pas par rapport à ça. C'est par rapport à 2 choses que je considère assez graves qui se sont produites hier.
Je suis très inquiet pour mon petit-frère . Les idées qu'il a derrière la tête me font très peur. Pour vous l'expliquer , je vais vous donner 2 exemples :

- Un jour , il s'est disputé avec ma petite soeur ( 7 ans ) pour un truc de merde . Il a pris son ours en peluche préféré dont elle ne peut pas se séparer et l'a planqué dans un endroit que personne ne pouvait deviner. Ma petite soeur s'en est rendu compte , et est allée prévenir mes parents en pleurant. Toute la soirée on a interrogé la famille pendant que ma soeur pleurait à chaudes larmes . Mon petit-frère , bien évidemment , ne s'est pas dénoncé. Pire que ça , il ment très bien et est allé jusqu'à pleurer parce qu'on l'accusait "à tort". Plus tard , le soupçonnant évidemment , j'ai trouvé le nounours planqué derrière un rideau en bas de l'escalier qui mène à ma chambre. Il a ensuite avoué ( après s'être fait cuisiner par ma mère pendant des heures ) en pleurant qu'il avait fait ça parce qu'elle était pas sympa avec lui ( en fait elle voulait pas lui prêter sa DS... ) . Voyez le vice qu'il a en lui.

- Hier soir , à table , mon père s'est servi du vin. Il a senti un goût de liquide vaisselle dedans et a fait semblant de le prendre à la rigolade en disant que c'était le voisin ( avec qui on est loin d'être en bon termes ) , mais j'ai tout de suite compris son malaise. Le soir, ma grande soeur vient me dire que ma mère est venue dans sa chambre pour lui parler de ça , et qu'elle a senti qu'elle nous soupçonnait d'avoir foutu du liquide vaisselle dans le vin du père. Après une petite discussion , on en est arrivé à la conclusion que ça ne pouvait être que le petit frère ou la petit soeur qui avait pu faire ça , pour déconner. Je soupçonnais déjà mon frère. Ce matin , ma mère me réveille à 9h pour qu'on en parle. Au réveil , mon père lui avait demandé si c'est elle qui avait mis le liquide vaisselle dans son vin . J'étais pas réveillé , mais ma grande soeur m'a dit qu'elle était très mal à l'aise et qu'ils se sont disputés . On était toute la famille réunie ( sauf mon grand frère et mon père ) pour en discuter. Connaissant mon frère , j'ai su le faire craquer très vite , et il a avoué.
Du liquide vaisselle dans du vin à 12 ans ça peut être une simple blague n'est-ce pas? Mais ça ne s'est pas limité à ça. Après une légère prise de tête hier en fin d'après midi après une partie de PES 10 sur PC , quand le net ne fonctionnait pas , mon frère est descendu . Au début je pensais qu'il était allé vérifier l'état d'internet pour voir ce qui allait pas. Ma mère l'a vu , essayant de remonter discrètement dans ma chambre . Il avait un couteau à la main.
Voyez le vice qu'il a en lui .
Je sais pas trop quoi faire , ni à quoi ces actes sont dus , mais je sais que ce petit ne peut pas faire ça sans raison. Il me rappelle moi quand j'avais son âge ( les conneries vicieuses j'en ai faites ) mais en nettement plus vicieux . Le pire c'est qu'il ment très bien , et je suis le seul dans cette maison à pouvoir le faire craquer quand je sais qu'il ment.
J'ai peur pour son avenir , sachant que ma puberté ne s'est pas faite sans dispute avec mes parents ( j'ai plusieurs fois failli me battre avec mon père , quand j'y pense ) . Sauf que quand je vois comment il réagit après une dispute , je me pose des questions.
Image

Avatar de l’utilisateur
megamiaouh
Schtroumpf à Lunettes
Messages : 1096
Inscription : mer. juin 21, 2006 6:25 pm
Localisation : "Cœur pensif ne sait où il va."

Re: Expérience personnelle, conclusions personnelles

Message par megamiaouh »

Le meilleur moyen de le protéger et de "l'améliorer", ce serait, a mon avis, de l'aider a développer plus d'empathie envers les gens, qu'il arrive a mieux comprendre leurs souffrance et leurs peurs.
De cette façon il devrait se sentir plus proche des autres.
Mais ça ne se fera pas sans efforts de sa part.

Et est-ce qu'il est confronté, ou a était confronté a la violence?
D'habitude, c'est les enfants battus ou victimes d'abus qui on se genre de comportements.
(\__/)
(='.'=) Ceci est un petit lapin. Copiez/collez-le dans
(")_(") votre signature pour l'aider à dominer le monde !
(Aujourd'hui le bac a sable, demain le monde!)
Image

Répondre