Science-fiction/science fantasy

Parlez de jeu vidéo, de musique, de film, de littérature, ...
Avatar de l’utilisateur
Peyote
Sergent
Messages : 601
Inscription : mer. mars 16, 2011 12:45 am

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Peyote »

Hamozus, je sais pas si t'es au courant, y a une nouvelle série dans le monde des pirates de Robin Hobb qui est en cours de parution. J'ai prêté le livre alors je ne suis plus certain du titre, mais je crois que c'est Dragons & Serpents (dragonkeeper en anglais). L'histoire démarre quelques années après la fin de tawny man et des aventuriers de la mer, on retrouve quelques personnages phares de cette dernière série, on a à nouveau plusieurs points de vue qui sont exploités. Ca se passe à terrilville et dans le désert des pluies, avec l'arrivée des serpents migrateurs supposés devenir des dragons.

On a déjà pas mal parlé de Bartiméus sur cette page, je ne sais pas si ce que tu en as lu t'intéresse, même si la trilogie est catégorisée "jeunesse", pour avoir récemment relu le premier tome, je te la conseille vivement.

Lord Kitetsu
Empereur
Messages : 8970
Inscription : jeu. mars 31, 2005 8:10 pm
Contact :

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Lord Kitetsu »

Ca continue avec les mêmes trucs pour Robin Hobb. Rain Wild Chronicles, me semble, et c'est bien Dragon Keeper. Faudra que je lise ça un de ces quatres, j'aime assez les développements des personnages avec le temps.
Image

Hamozus
Capitaine
Messages : 1199
Inscription : lun. juil. 14, 2008 1:56 pm
Localisation : ...Dans ton cooeeur !

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Hamozus »

Oh j'avais raté ça Peyote, je note ! D'ailleurs j'ai pas fini les aventuriers de la mer, le début est un peu lent et j'étais passé à autre chose.

Finalement, je me suis pris La horde du Contrevent que j'ai commencé et qui est vraiment superbe pour le moment, extrêmement bien écrit, l'auteur joue sur les mots, le style, des néologismes bien trouvés, bref une vraie découverte !

Et sinon, les rois maudits et le royaume de tobin (pris un peu au hasard en fait) m'attendent ensuite.
Image

Lord Kitetsu
Empereur
Messages : 8970
Inscription : jeu. mars 31, 2005 8:10 pm
Contact :

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Lord Kitetsu »

Les Aventuriers de la Mer, c'est ultra lent au début, mais la fin surpasse celle de l'Assassin Royal à mon sens. C'est vraiment très bon sur la fin, et les personnages sont attachants jusqu'au bout. J'ai trouvé.
Image

Le Faisan Bleu
Moussaillon
Messages : 18
Inscription : mer. déc. 28, 2011 11:16 am

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Le Faisan Bleu »

Qui a lu le Pistolero de King?
Culte?

edit: la Tour Sombre pardon..

Avatar de l’utilisateur
Kirawea
Empereur
Messages : 2354
Inscription : sam. oct. 15, 2005 9:27 pm
Localisation : Saint-Félix
Contact :

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Kirawea »

Yep, j'ai lu. Je suis très mauvais comme critique objectif mais je suis assez fan du truc, le mélange des genres, les personnages attachants, le croisement des différents univers de King ...
La fin ... est ce qu'elle est, mais j'aime bien la manière dont elle fait cogiter.
Au fait on n'avait pas un topic Stephen King ?

Edit : Ah si voilà : viewtopic.php?f=33&t=6113

Le Faisan Bleu
Moussaillon
Messages : 18
Inscription : mer. déc. 28, 2011 11:16 am

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Le Faisan Bleu »

Ok ok, thanks

Subtil
Lieutenant
Messages : 992
Inscription : jeu. août 27, 2009 10:35 pm

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Subtil »

J'ai lu et j'ai beaucoup aimé, cependant j'ai pas vraiment compris toutes les subtilités étant donné que c'était la premier oeuvre de Stephen King que j'ai lu. Donc toutes les références, j'ai pas compris. Bon ça m'a pas empéché de beaucoup aimé. Et la tour sombre va être adapté au cinéma, le pistolero étant interprété par.... Javier Bardem, l'énigmatique bad guy de No country for Old men. A voir, quoi!
Note: Ne pas oublier le pari avec Linky. J'y joue ma signature.

pacclerouge
Major
Messages : 1477
Inscription : mar. oct. 31, 2006 9:19 am
Localisation : Bosphore Blue

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par pacclerouge »

J'ai comblé dernièrement une de mes lacunes en SF, en lisant le premier tome de The Horus Heresy, "L'ascension d'Horus", qui reprend bien évidemment la célèbre mythologie de l'univers Warhammer 40k. Comme un certain nombre de personnes présentes sur ce forum, j'ai eu ma période Warhammer (joueur hauts-elfes, nains) et un peu 40k (Eldars), et j'ai toujours pris les romans qui en découlaient comme une sorte de coup marketing et commercial, et n'avais jamais voulu tenter l'expérience. Or, dans une des dernières émissions de Kultur Breakdown (excellent podcast), un dossier était consacré à Warhammer 40k, et j'ai tiqué au nom de l'écrivain du premier tome : Dan Abnett. Les fans de comics sauront qui il est, donc pour les autres, Dan Abnett fonctionne dans le comics toujours en binôme avec Andy Lanning, et ce sont les messieurs cosmiques de Marvel, ont bossé sur The Authority, et en ce moment sont en charge de Resurrection Man dans les New 52 (tout ça est très bon, donc allez-y les yeux fermés) .

Donc que lisons nous dans ce premier tome. C'est une immersion dans un des chapitres des Spaces Marines (des militaires génétiquement modifiés et fanatiques) au moment de la Grande Croisade lancée par l'Empereur de l'Humanité et qui a pour but de réunir toutes les peuplades humaines dispersées aux quatre coins de l'univers sous la bannière de l'Impérium. Le fer de lance de la Croisade est justement ces Spaces Marines, qui sont divisés en légions/chapitres, elles-mêmes dirigés par un Primarque, qui transmet son code génétique à tous les membres de la légion. Ici on s'intéresse de plus près aux Luna Wolves, dirigés par le Primarque Horus, qui vient d'être nommé Maître de Guerre par l'Empereur, et seul en charge de la Croisade depuis le retour de ce dernier sur Terra. On suivra de plus près l'ascension dans le chapitre de Loken, un capitaine doué, à la fois sceptique et fidèle, qui l'amènera à prendre part aux décisions stratégiques importantes aux côtés de son Primarque. Bien évidemment ça défouraille à mort, puisqu'il est souvent question de conquête, de batailles acharnées et désespérées, et de massacres en bonne et due forme. Abnett amène aussi les premiers éléments explicatifs sur le Chaos, qui aura son importance dans les évènements à venir.

J'ai vraiment adoré ce premier tome. Dan Abnett est un écrivain talentueux, qui est capable de livrer un récit plutôt mature, en s'appropriant parfaitement l'univers de Warhammer 40k tout en ajoutant ses propres éléments. Le résultat est là, on dévore le bouquin, et on espère que les plumes qui prennent le relais seront du même niveau. Moi je vais récupérer le second tome demain.

Lupercal !

http://librairie-preambule.blogspot.fr/ ... tomes.html
"Quand on a pas de technique, il faut y aller à la zob."
Image

Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Lieutenant
Messages : 915
Inscription : mer. juil. 22, 2009 10:04 pm

Re: Science-fiction/science fantasy

Message par Matchoss »

Je suis heureux! Enfin, j'ai terminé la Roue du Temps. J'ai lu les premiers tomes il y a plus de dix ans. Je viens d'enchainer les 3 derniers tomes en anglais qui ont été écrit par Sanderson suivant les indications de Robert Jordan avant son décès.

Je me suis fait l'intégrale pour me préparer le final. Cela m'a pris quelques mois (14 tomes soit 13000 pages environ je pense).

Première bonne surprise sur les 3 derniers tomes, j'ai pas été choqué par le changement d'auteur. Le style est resté proche même si on a le droit a des chapitres plus court et un découpage des actions plus importants. Ceci donne un effet d'urgence qui convient tout à fait à la fin de l'histoire.
Je suis impressionné par le fait que toutes les intrigues secondaires soient bouclées à la fin. Pourtant, il y en a un paquet dans ce cycle. J'en ai peut-être oublié en route, mais il y a tellement de clin d’œil dans ce dernier tome que l'on se croirait dans le plus pur fan-service. Mais ceci est fait avec une telle subtilité que l'on ne peut qu'apprécier.

La fin n'est pas une surprise, on la connait depuis le tome 1, toute l'histoire s'oriente vers cette confrontation finale. On a tout de même le droit à un chapitre de 250 pages pour décrire the Last Battle (sachant qu'un chapitre fait 20 pages d'habitude). J'avais pas vu une bataille aussi bien décrite depuis une éternité. Il faut avoir le cœur accroché, rien ne nous est épargné dans ce final oppressant où tout personnage peut y passer.

Plus globalement, la saga de la Roue du Temps est parmi mes lectures une de celles où les personnages et leurs évolutions sont le plus maitrisés (avec Dune). Parmi la dizaine de personnage principaux, on a une évolution cohérente de la personnalité en fonction des épreuves rencontrés. Tous s'interroge sur leurs actes, leurs motivations, leurs envies. On ajoute à cela des dizaines de perso secondaire bien développé et on obtient la saga la plus riche en personnage que j'ai lu. Seul bémol sur les perso (spoiler tome 12 anglais)
la résolution de la folie de Rand m'a semblé être une facilité, même si cohérente et bien amené. On oublie vite qu'il est Lews Therin et on croit retrouver le Rand des débuts.
Au vu de la longueur de l’œuvre, il y a quelques temps morts et des intrigues plus faibles que d'autres. L'intrigue de Perrin et des Shaidos était trop longue, très frustrante. Mais les derniers tomes ne traînent pas en longueur, on va droit au but.

Avertissement pour les débutants en fantasy, c'est un monde très dense. Il est difficile de suivre autant d'intrigues et de personnages qui se croisent et se recroisent. Il faut être concentré pour se souvenir de tout. Je m'étais même fait des fiches à une époque pour tenir le compte de certains perso secondaires.

Je reviendrais surement sur cette critique qui est partie dans tous les sens et qui ne doit pas refléter la moitié de ce que je voulais y mettre.

Pour résumer, la Roue du Temps, c'est excellent, mais ça demande un investissement et un sacré paquet de temps de lecture. C'est une histoire classique d'opposition du bien et du mal, mais beaucoup plus complexe qu'il n'y parait.

Répondre