Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres catégories.
Avatar de l’utilisateur
TDS
Pierre Richard
Messages : 437
Inscription : jeu. mai 28, 2009 8:07 pm

Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par TDS » dim. juin 07, 2015 1:33 am

Je pense que ça mérite un fil entier donc je poste ça ici.

Le titre est provocant mais il illustre assez bien mes positions à ce sujet; les mariages basés intégralement sur l'amour qu'on éprouve l'un pour l'autres sont un réel fléau à mon avis parce qu'ils sont basés sur l'égoïsme, sur le bonheur instantané et sur l'abandon des responsabilités que nos anciens possédaient.
Avant de commencer mon développement, j'aimerais que vous lisiez ce que j'ai à dire avant de me recevoir des phrases de connard du genre "t'as raison, mieux vaut se marier avec quelqu'un qu'on n'aime pas". Merci aussi de ne pas faire de psychologie à deux balles et de ne pas ramener ça à vous, je ne tiens pas à vous agresser personnellement si vous avez divorcé ou été impliqués dans un divorce.

A la base, le divorce a été créé pour protéger la famille d'un père violent, d'une mère folle ou d'une situation tout simplement invivable; aujourd'hui, il est là pour assouvir le désir personnel et égoïste de parents pas sortis de l'adolescence.
Pas pour une raison valable quoi! Simplement parce qu' "on ne s'aime plus". C'est affligeant imo parce que l'amour ne dure pas, c'est évident, personne ne ressent pour sa femme la même chose qu'il ressentait à six mois au bout de dix ans. Nos sociétés ont créé une culture de l'amour où le plus important est l'amour personnel qu'on ressent pour l'autre, je pourrais vous citer un milliard d'exemples de culture populaire où une situation est résolue ou détruite par l'amour.
Je vous en donnerai deux qui à mon avis montrent à quel point cette culture de l'amour est navrante:

Le premier est dans Brave (des studios pixars), la gamine est censée se marier avec un fils d'un chef de clan allié afin de renforcer les liens entre les clans et éviter les guerres inutiles. Quelle est la logique de la fin du film que tout le monde applaudi avant de faire la fête? Je vous le donne en mille, la fille qui fait un monologue sur comment chacun devrait épouser qui bon lui semble selon l'amour qu'il éprouve, et dans sa liberté la plus totale. Mais ouais! T'as raison gamine, on s'en branle des guerres, des morts et de la stabilité sociale d'une zone géographique , le plus important, c'est que tu puisse divorcer du gars qui t'engrossera quand tu l'aimeras plus!

Et me donnez pas de "c'est du disney, c'est pour les gosses" hein! Les gosses prennent ces morales à la con comme argent comptant et en plus, si une fille de chef de clan peut épouser qui elle veut, alors pourquoi pas moi alors que je suis banal(e)?!

Bref, deuxième exemple beaucoup plus navrant, dans dr house dans un épisode, une femme attrape la maladie du sommeil et le seul moyen pour qu'elle l'ait attrapé est en trompant son mari. Donc on fait une injection au hasard en demandant l'autorisation du mari parce qu'elle ne peut plus parler et qu'elle est en train de mourir. L'injection fonctionne et elle a donc bien trompé son mari. Le mari quitte sa femme et dit au dr Cameron (qui vient de lui dire que sa femme l'aimait) "Est-ce qu'on fait vraiment ça à quelqu'un qu'on aime?
Mec, ta femme a failli crever il y a deux minutes qu'est-ce que t'en as à branler qu'elle ait pris un coup de quéquette une fois!

Cet exemple est navrant! Le gars fait sa meuf (expression signifiant qu'il utilise les traits caractérisant traditionnellement les femmes, pas que les femmes sont des êtres mièvres et cons) et quitte sa femme parce qu'il n'a plus confiance en elle!

Mais putain, les couples d'avant restaient ensemble alors qu'ils avaient le choix de divorcer, pourquoi ils ne le faisaient pas à votre avis?
Et bien c'est simple, les hommes trompaient leurs femmes, les femmes pardonnaient leurs maris parce qu'après tout, "ce sont des hommes" (elles avaient bien mieux compris les hommes à leur époque que les féministes actuelles qui souhaitent rééduquer les mâles). Et surtout, parce que pour tromper leurs femmes, les hommes utilisaient d'autres femmes, donc même si elles ne l'admettront pas, vos grands mères ayant pardonnés vos grands pères les avaient probablement trompés aussi.En gros, tout le monde a toujours trompé tout le monde, et tout le monde s'en contentait en serrant les dents parce que c'était la bonne chose à faire pour le bien commun de sa famille (et parce que c'était comme ça).

Mais, aujourd'hui, non, les époux doivent être fusionnels et tout se dire et s'aimer passionnellement, et se séparer si ce n'est plus le cas, et s'il y a des enfants... On s'en branle! Et ne me donnez pas du "les enfants le voient quand les parents ne s'aiment plus", c'est faux; les enfants voient quand les parents se tapent dessus ou s'engueulent tout le temps; l'argument a été créé pour décomplexer les individus dans leurs besoins d'adolescents.
Donc, on divorce deux ou trois fois dans sa vie en disant des conneries du genre "cette fois je sens que c'est la bonne" sans comprendre que l'amour éternel n'existe pas. Vous ne me croyez pas, regardez les chiffres du divorce. Mais bref, les enfants donc, on s'en fout, si on divorce, on essaie de leur faire croire que c'est pour leur bien qu'on va les mettre dans deux maisons différentes toutes les semaines avec d'autres enfants qu'ils ne connaissent pas et avec qui ils se battront parce qu'ils s'incrustent dans leurs vies parce que leurs parents sont des gamins irresponsables de quarante ans.

Parce que c'est tout le sujet, les parents ne sont plus responsables et ne font plus de sacrifices, ils se comportent comme des gamins pour être heureux tout de suite maintenant! Ta femme / ton mari t'as trompé ou tu ne l'aime plus, très bien, et bien plutôt que de pardonner et de passer à autre chose en faisant en sorte de se réconcilier, non, on divorce au bout de trois mois sans avoir rien fait pour chercher à passer pour autre chose.

On peut dire pareil pour les mariages mixtes (à comprendre où les deux parents sont de deux religions différentes et ont d'abord pensé à leur bonheur avant de penser à l'avenir); les enfants sont laissés de côté parce qu'en grandissant il est tiraillé entre deux religions différentes et un divorce quasiment assuré. Les couples père musulman/mère juive sont les pires parce que chacun estime que l'enfant est de son côté, le gosse vit un enfer; pourquoi? "Par amûûûûûûûûûûr".


Conclusion: On ne se marie plus pour fonder une famille mais pour "concrétiser une histoire d'amour", si l'histoire n'est plus, le mariage n'est donc plus. (C'était tout le débat du mariage homosexuel, les réacs étaient souvent attachés à la Famille et le camp du bien à l'Individu et son bonheur comme seule boussole de toute décision.)
C'est pour moi une connerie donc; à mon avis, les gens devraient choisir la personne avec qui ils vont passer leur vie pour commencer sur des bases, saines mais avoir pour but du mariage la fondation de la famille et le bonheur des enfants avant le leur. Le divorce ne servant qu'à protéger la famille, et non plus à arrêter officiellement l'histoire d'amour.


J'ai finit ce post, et j'espère que les réponses seront posées et sur le fond plutôt que pour me dire à quel point je suis un connard. PS (vu que ça va probablement arriver dans les réponses): Non mes parents n'ont pas divorcé, et non je n'ai pas été impliqué que ce soit de près ou de loin dans un divorce. Ma réaction véhémente est simplement due aux conséquences du divorce dans la société.
Arrêtez avec ces connerie de "citoyen du monde" c'est de la branlette purement occidentale ça.
Baba

Avatar de l’utilisateur
San999
Okama
Messages : 7074
Inscription : ven. sept. 08, 2006 11:26 am
Localisation : À côté de la plaque... Toujours à côté... -_-'

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par San999 » dim. juin 07, 2015 7:50 am

Tu m'as perdu lors de ton attaque gratuite envers les féministes. Soit dit en passant, tu te moques du fait qu'elles diraient que les mecs ne sont pas plus naturellement infidèles que les meufs, pour ensuite dire que les femmes en font de même. Bonjour la contradiction.
Moi, le joyeux et tout-puissant Phoenix Violet, je prends soin de mon afro des ténèbres! /o/
Image

Avatar de l’utilisateur
Kirawea
Empereur
Messages : 2354
Inscription : sam. oct. 15, 2005 9:27 pm
Localisation : Saint-Félix
Contact :

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par Kirawea » dim. juin 07, 2015 9:37 am

Y a tout un tas de trucs qui me font dresser les cheveux dans ce post mais y en a aussi que je trouve intéressants, notamment celui sur la posture hypocrite de l'amour véritable qui est censé être le seul moteur du mariage.

Avatar de l’utilisateur
TDS
Pierre Richard
Messages : 437
Inscription : jeu. mai 28, 2009 8:07 pm

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par TDS » dim. juin 07, 2015 1:29 pm

Kirawea a écrit :Y a tout un tas de trucs qui me font dresser les cheveux dans ce post mais y en a aussi que je trouve intéressants, notamment celui sur la posture hypocrite de l'amour véritable qui est censé être le seul moteur du mariage.
Pourrais-tu développer s'il te plaît? Ces questions sont très peu discutables IRL, le débat serait donc intéressant à ce sujet.
Arrêtez avec ces connerie de "citoyen du monde" c'est de la branlette purement occidentale ça.
Baba

Avatar de l’utilisateur
Sir Etienne
Amiral
Messages : 3933
Inscription : lun. nov. 03, 2008 9:07 pm

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par Sir Etienne » dim. juin 07, 2015 2:15 pm

Même si je comprends ton point de vue car je l'ai partagé à une époque, aujourd'hui j'ai envie de te demander " Oui, et alors ?"

Après tout, quelle importance que des inconnus divorcent ? Ils font bien ce qu'ils veulent. Je suis pas leurs parents et leurs gosses ne sont pas les miens.

Tu veux vivre d'un amour traditionnel ? Trouve une femme qui partage le même point de vue. Fais le tri parmi tes amis etc etc. Et tu pourras vivre heureux. Je m'en moque perso q'une bande d'inconnus toujours plus nombreux soient en train de se perdre. C'est leurs choix, qu'est-ce que tu veux faire contre ça ? Interdire le divorce ?

Tu as le droit de penser que la société part en couilles mais rien ne t'oblige à suivre le mouvement.

Avatar de l’utilisateur
TDS
Pierre Richard
Messages : 437
Inscription : jeu. mai 28, 2009 8:07 pm

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par TDS » dim. juin 07, 2015 3:06 pm

Sir Etienne a écrit :Après tout, quelle importance que des inconnus divorcent ? Ils font bien ce qu'ils veulent. Je suis pas leurs parents et leurs gosses ne sont pas les miens.
Nous n'avons pas la même conception de la société Etienne, tu le sias bien; tu considère la société comme un amas d'individus (tu es libéral donc forcément), je la considère comme un tout. Je ne suis pas libéral, tu as fini par le comprendre.
Arrêtez avec ces connerie de "citoyen du monde" c'est de la branlette purement occidentale ça.
Baba

Avatar de l’utilisateur
Kirawea
Empereur
Messages : 2354
Inscription : sam. oct. 15, 2005 9:27 pm
Localisation : Saint-Félix
Contact :

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par Kirawea » dim. juin 07, 2015 5:39 pm

TDS a écrit :
Kirawea a écrit :Y a tout un tas de trucs qui me font dresser les cheveux dans ce post mais y en a aussi que je trouve intéressants, notamment celui sur la posture hypocrite de l'amour véritable qui est censé être le seul moteur du mariage.
Pourrais-tu développer s'il te plaît? Ces questions sont très peu discutables IRL, le débat serait donc intéressant à ce sujet.
Développer quoi ? Les points de désaccord ou les autres ? Cette discussion me semble valoir le détour (même si ça n'était que pour mettre des points sur les i) mais n'y vois pas de dédain si je te dis que j'ai peu de temps à y consacrer, vu que ça me prend bien souvent une heure pour organiser et taper des idées qui tiennent en une vingtaine de lignes.
Pour résumer ma première impression, ton post est un gros foutoire qui mélange beaucoup de choses ; de mon point de vue je n'aurais même pas parlé du mariage (parce que pour moi cette institution est tout à fait dispensable dès lors qu'on a fait le choix sincère de partager sa vie et de fonder une famille avec quelqu'un) mais simplement d'une vision particulière du couple (celle que j'ai choisi d'adopter, soit dit en passant) sur laquelle le mariage a principalement un rôle "pratique" (le cadre légal) et cosmétique (la cérémonie). Cela dit, il me semble que j'ai toujours sous-estimé l'importance des symboles.

Avatar de l’utilisateur
Sir Etienne
Amiral
Messages : 3933
Inscription : lun. nov. 03, 2008 9:07 pm

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par Sir Etienne » dim. juin 07, 2015 6:32 pm

TDS a écrit :
Sir Etienne a écrit :Après tout, quelle importance que des inconnus divorcent ? Ils font bien ce qu'ils veulent. Je suis pas leurs parents et leurs gosses ne sont pas les miens.
Nous n'avons pas la même conception de la société Etienne, tu le sias bien; tu considère la société comme un amas d'individus (tu es libéral donc forcément), je la considère comme un tout. Je ne suis pas libéral, tu as fini par le comprendre.
Et bien ma position est plus simple. Ce relativisme peut rebuter mais j'estime que le gris est une belle couleur :p

Avatar de l’utilisateur
Zhatan
Chef d'Etat Major
Messages : 5250
Inscription : dim. août 30, 2009 7:56 pm

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par Zhatan » lun. juin 08, 2015 2:06 pm

J'ai pas trop le temps de répondre (je le ferai plus tard), mais Etienne il faudra bien comprendre que le relativisme c'est pas du gris, c'est du noir (ou du blanc si tu veux), tu ne peux pas avoir une position absolument relativiste cohérente : si tout est relatif, ou bien ton discours est lui-même relatif et donc ce que tu dis n'a pas de valeur (sinon pour toi), et donc on ne sait pas bien pourquoi tu parles (ou alors moi aussi je peux dire : j'aime la pistache). Ou bien ton discours n'est pas relatif et dans ce cas tu admets qu'il y a des choses qui ont une validité non relative (et en un certain sens tu te contredis).

Dans tous les cas, ta position est un tout petit peu ridicule :
Après tout, quelle importance que des inconnus divorcent ? Ils font bien ce qu'ils veulent. Je suis pas leurs parents et leurs gosses ne sont pas les miens.
Tu ne vois vraiment pas ?

On pourrait aussi discuter de ta notion de choix qui est quand même complètement ubuesque : on a l'impression que les individus font des choix dans le vide, sans contrainte, sans contexte, un peu dans le vide, avec une volonté absolument libre.
« Tout en respectant les femmes, on peut aussi accepter de les frapper. » - Lord Kitetsu, dit "le gentleman
Nouveau ! (28/09) https://adroiteetagauche.wordpress.com/ ... us-serons/

Avatar de l’utilisateur
TDS
Pierre Richard
Messages : 437
Inscription : jeu. mai 28, 2009 8:07 pm

Re: Le mariage d'amour est le fléau de notre société

Message par TDS » lun. juin 08, 2015 2:18 pm

Zhatan a écrit :J'ai pas trop le temps de répondre (je le ferai plus tard), mais Etienne il faudra bien comprendre que le relativisme c'est pas du gris, c'est du noir (ou du blanc si tu veux), tu ne peux pas avoir une position absolument relativiste cohérente : si tout est relatif, ou bien ton discours est lui-même relatif et donc ce que tu dis n'a pas de valeur (sinon pour toi), et donc on ne sait pas bien pourquoi tu parles (ou alors moi aussi je peux dire : j'aime la pistache). Ou bien ton discours n'est pas relatif et dans ce cas tu admets qu'il y a des choses qui ont une validité non relative (et en un certain sens tu te contredis).

Dans tous les cas, ta position est un tout petit peu ridicule :
Après tout, quelle importance que des inconnus divorcent ? Ils font bien ce qu'ils veulent. Je suis pas leurs parents et leurs gosses ne sont pas les miens.
Tu ne vois vraiment pas ?

On pourrait aussi discuter de ta notion de choix qui est quand même complètement ubuesque : on a l'impression que les individus font des choix dans le vide, sans contrainte, sans contexte, un peu dans le vide, avec une volonté absolument libre.
Je suis entièrement d'accord avec toi, et c'est le gros problème des libéraux; ils croient à la liberté totale de choix, comme si un individu pouvait naître dans n'importe quelle famille, dans n'importe quel pays sans et prendre la même décision qu'un autre qui serait naît ailleurs parce que c'est son choix.
Le choix total et objectif ça n'existe pas, ça dépend de plein de choses, de la situation financière aux traditions, à l'Histoire du pays mais ça les libéraux pensent que tout individu peut s'en affranchir, et doit s'en affranchir d'ailleurs.
Arrêtez avec ces connerie de "citoyen du monde" c'est de la branlette purement occidentale ça.
Baba

Répondre